En demandant, avec MR-UC et Ensemble, la mise à l’ordre du jour de ce point, Ecolo espérait obtenir une vue d’ensemble sur la situation. Rappelons que la commune est garante des emprunts contractés par l’Association dans le cadre de la création d’une résidence service. Il y a donc un lien étroit qui les unit. Compte tenu des récentes décisions qui ont été prises pour permettre à la résidence service de se remplir, l’impact de ce projet sur les finances communales a changé.

Le plan financier initial tablait sur des loyers de 1 500 euros. Compte tenu du manque de candidats locataires, le loyer est passé à 750 euros. La question n’est pas de savoir pourquoi il a été difficile de remplir la résidence service mais de voir comment faire face à cette nouvelle donne. Les rentrées (750 euros) sont en effet nettement inférieures à celles prévues (1 500 euros) et la commune, doit compenser, puisqu’ elle s’y est engagée.

En janvier, la majorité a également décidé d’un subside de 391 000 euros* pour l’association Malevé sans l’avoir prévu dans son budget communal. Ce qui implique qu’elle devra prendre des mesures pour compenser cette dépense « imprévue ».

Notre objectif est de mesurer l’impact de ces décisions, d’évaluer la situation de la résidence et de savoir comment la majorité compte faire face à tout cela. Est-ce vraiment trop demander ?

Share This